Auteur :
Publié le :
09 septembre 2021
Catégories :

Une immersion complète dans les Pyrénées à l’écoute du cerf, le seigneur de la forêt.

Le Brame du Cerf… vous l’avez déjà entendu en vrai ? Non ? Bon… alors là, c’est vraiment le moment ! Pendant un mois environ, et jusqu’à la mi-octobre, le brame du cerf résonne dans nos vallées du Couserans : c’est la saison des amours.

C’est quoi le Brame ?

Il faut savoir qu’une biche n’est fécondable que pendant une très courte période, c’est donc primordial pour le cerf de ne pas louper cette fenêtre ! On comprend ce qui le fait pousser ce cri d’amour… qui est en fait une façon d’intimider les autres mâles.

Des frissons garantis !

Allez, c’est parti pour une expérience forte, à la rencontre de la magie de la forêt.

On commence par une jolie randonnée dans l’après midi, les arbres forment un arc en ciel de couleurs chaudes sur nos Pyrénées, et on sent l’odeur du champignon dans les bois… L’automne est bel et bien là ! Et c’est la saison préférée de beaucoup d’entre nous en Couserans.

C’est le soir, à la tombée de la nuit qu’on a de meilleures chances d’entendre les cerfs signaler leur présence. Parfait : l’occasion d’admirer un coucher de soleil à la montagne ! On reste silencieux et on s’allonge sur le dos en lisière de forêt. Au fur et à mesure que l’obscurité s’installe, le brame s’intensifie… A un moment, on se rend compte qu’il fait nuit noire.

Sans lumière, notre ouïe est aiguisée, et les sons sont amplifiés.

La forêt prend vie et on entend les cris d’intimidation tout autour de nous. Quelle sensation impressionnante! C’est déstabilisant !

Crédit : Jordi Estèbe pour le PNR des Pyrénées Ariégeoises

D’autres bruits de la nature se rajoutent à ceux du cerf, ça en devient hypnotique. On rentre apaisés, vivants, et surtout chanceux d’avoir vécu ce moment privilégié avec la nature.

Bon à Savoir

Pour rester discrets, ne portez pas de parfum, et laissez vos habits fluos à la maison. Et comme pour tous les spectacles : éteignez vos portables !
Emmenez des jumelles, une lampe frontale, des chaussures adaptées, et une petite laine… les soirées peuvent être bien froides en montagne à l’automne.

Les conseils de nos experts :

Il faut savoir qu’un « bon coin » pour s’installer et écouter le brame du cerf est précieux, et ne se divulgue pas facilement. Ces coins sont aussi bien gardés que ceux à champignons… !

Sans trop vous en dire non plus, sachez qu’une balade nocturne à la forêt Royale de Sainte Croix Volvestre ou bien au lac de Mondély vous donneront une chance d’entendre le brame, et pour les plus aventureux une nuitée dans une cabane vers la chapelle de L’Izard saura certainement vous apporter satisfaction.

Mais ATTENTION, chaque année en France il y a des accidents, surtout chez les photographes qui cherchent à se rapprocher des cervidés. Un cerf en rut n’aime pas la concurrence et n’a pas forcément les idées très claires. Ce serait dommage qu’il vous confonde avec un concurrent… On conseille donc vivement de rester sur les sentiers, et de ne pas vous enfoncer dans la forêt après la nuit tombée.

Pour être sûrs d’être en sécurité, et si vous voulez qu’un « gars du coin » vous divulgue ses spots en or pour être aux premières loges du spectacle sonore, alors le mieux c’est encore de se laisser guider par un.e accompagnateur.rice en montagne ! Vous passerez un moment convivial et chaleureux et vous en apprendrez tout plein sur cet animal majestueux, mais aussi sur les montagnes Ariégeoises. De quoi rentrer chez vous avec des infos insolites à partager avec vos amis pendant des années…

En pratique :

– Les Accompagnateurs en Montagne du Couserans vous proposent plusieurs formules, une rando nocturne ou deux jours en bivouac avec tipi. Vous décidez avec eux à quelle date !
– Autre possibilité, choisir une date parmi les sorties proposées en Couserans, que vous trouverez dans notre agenda.

Crédit photo : Julien Canet, photographe nature en Ariège.