Surplombant le cours tumultueux du Salat, l’église de Salau frappe par la simplicité et la pureté de son architecture romane.

En 1982 cependant, une crue a emporté le chevet et la nef, les parties les plus anciennes (XIème siècle) de l’édifice. Depuis, le site a été consolidé pour le mettre à l’abri de nouvelles inondations, et les parties détruites ont été reconstituées à l’identique, grâce à un chantier remarquable employant les techniques de construction médiévales