« Entre deux eaux en gascon ». L'existence du sanctuaire classé aux MH et au patrimoine de l'UNESCO remonte au début du 2ème millénaire, 1135.

Une dévotion à Notre Dame se perpétuait chaque 8 septembre, jour de la nativité de la vierge, par un pèlerinage réputé. Cette vénération était attribuée aux multiples miracles qu'elle aurait accomplis et qui renforcèrent la ferveur de nombreux pèlerins, En 1995 le relevé effectué par l’architecte en chef des Monuments Historiques en vue de la restauration de l’édifice, a attesté définitivement les traces de l’église romane primitive à l'intérieur de l'édifice actuel, invisibles depuis l'extérieur.