Contents de contempler !

Et si le contexte nous amenait à nous décomplexer de ne rien faire, ou plutôt de se contenter de con-tem-pler ?    

Vous êtes devant une vue superbe ? Parfait. Attendez un peu avant de sortir votre smartphone ou votre appareil photo, car ce moment est d’abord pour vous. Vous êtes ici, et maintenant.

Concentrez-vous sur les formes, les lignes tracées par les courbes des vallées ou les angles des montagnes. Sans émettre de jugement, fixez votre attention sur ce que vous voyez, et non pas sur ce que vous pensez que vous devez voir.

Chassez les pensées qui parasitent ce dialogue avec l’instant présent. 

C’est cette mise au point sur ce que nos sens captent en ce moment même qui nous permet de prendre du recul sur notre existence, de respirer, pour revenir complètement ressourcé, à nouveau créatif, rêveur, bâtisseur de notre vie.  

Randonner vers l’inconnu c’est aussi marcher en nous, dans ce que nous avons de plus intime, de plus magique.  Jusqu’où voudrez-vous aller ?  

Des « spots contemplation » ?

Quelques idées de lieux pour s’adonner à la contemplation en Couserans (évidemment en basse-saison, c’est toujours mieux)

Prendre soin de soi …

La priorité c’est soi ! Il semblerait que se faire plaisir et prendre soin de soi augmente la capacité à se rendre disponible pour les autres. Antinomique n’est-ce pas ? 

Prendre rendez-vous avec soi-même est plus facile à dire qu’à faire dans une société où l’agenda regorge de rendez-vous multiples et où le « toujours plus » est constant. Et si on commençait par en faire un peu moins ?

Voici quelques exemples de petits plaisirs à ne pas louper : 

Reconnecter avec la nature

Le Couserans offre une multitude d’occasions de reprendre contact avec la nature et l’humain.   

Si, devant nos paysages, le temps s’étire, c’est pour vous inciter à vivre l’instant au rythme de la nature, vous laisser bercer par les bruits et les parfums qui vous entourent. Pour observer ce que vous prenez au premier coup d’œil comme une banalité : cette plante, cet arbre, cet insecte… et découvrir qu’il y a tant à apprendre sur la vie qui vous entoure.

Puis devenir humble devant cet écosystème complexe auquel nous appartenons tous.  Reprendre contact avec la nature, c’est aussi reprendre contact avec vous-même.

Un moyen de renouer avec les plaisirs simples, revenir à la rencontre des autres, discuter avec les commerçants au marché, participer à des ateliers pour s’essayer aux savoir-faire de nos aînés, faire du savon, un panier en osier, ou encore du fromage. Écouter les locaux parler de leur terre ou suivre un guide qui vous parle des plantes sauvages comestibles.  

Nos inspirations pour réussir votre retour à la nature

1. S’offrir une pause « digital détox » 

Tous les jours, via notre hyper connexion, nous absorbons un maximum d’informations, le plus souvent mauvaises et anxiogènes, et d’autant plus ces derniers mois… Laissez-vous glisser vers le positif, la lumière du soleil plutôt que la lumière de vos écrans… Et si vraiment, vous n’arrivez pas à résister, ne jetez un œil à votre portable seulement pour envoyer des nouvelles à vos proches et éventuellement prendre des photos à partager sur vos réseaux sociaux. 

2. Observer les étoiles 

En campagne ou encore mieux, en altitude, le ciel nocturne est un spectacle pour les yeux et l’âme. Observer les étoiles procure le plaisir de l’évasion et de l’exploration… C’est aussi un moment magique où l’imaginaire se déchaine. Une balade contée sous les étoiles avec un accompagnateur, la nuit des étoiles de Guzet, ou simplement en solitaire. Saviez-vous que certains spots d’observation du ciel non-pollués (nuages de pollution permanents, éclairages, etc.) pourraient être classés ? 

3. Abandonner ses repères 

Oubliez votre montre dans vos valises. Autorisez le soleil à vous dire quelle heure il est, votre ventre vous dire quand il a faim, et vos yeux vous dire quand il est l’heure de la sieste ! Abandonnez-vous : silence on coupe ! 

4. Suivre le guide !  

Le Couserans ne manque pas de passionnés qui savent vous ouvrir les portes de trésors fascinants à la découverte des secrets de nos montagnes, en toute sécurité. Faire appel à un guide naturaliste ou à un accompagnateur en montagne permet de ramener chez soi, souvenirs, apprentissages et anecdotes insolites à partager. 

5. Pratiquer le « Shirin Yoku » : un bain de forêt

C’est une médecine préventive au Japon. Et oui ! Les arbres libèrent des molécules volatiles très utiles pour notre corps : antistress, boost du système immunitaire, aide à la concentration et à la mémoire, parmi beaucoup d’autres vertus thérapeutiques. Après tant de temps passé à l’intérieur ces derniers temps, voilà une bonne raison de se balader en forêt ! 

6. Se reconnecter avec le vivant 

Visiter une authentique ferme, faire une randonnée avec un âne ou une balade à cheval : rien de mieux pour prendre conscience que l’homme n’est pas seul sur terre, et que nous faisons partie d’un tout. Être en présence des animaux apaise, égaye et incite à se soucier de l’autre. Reconnectez-vous avec la terre, reconnectez avec le vivant, vous aurez bouclé la boucle de votre retour à la nature !