Les Pyrénées sont depuis toujours un terrain de choix pour tous les cyclistes. Le Tour de France a donné à nos cols mythiques ses lettres de noblesse.

Tour de France – 2019

Les cyclosportifs et les cyclotouristes les parcourent chaque année, avides de dépenses d’énergie et de bonheur de poser ses roues dans des paysages vertigineux.
Les vététistes eux choisissent les sentiers en single tracks (monotraces) pour vivre encore un peu plus de l’intérieur l’âme de nos montagnes. 

Le vélo, c’est aussi un formidable outil pour se déplacer au quotidien, que beaucoup ré-adoptent, notamment en ville. Mais les réseaux de pistes cyclables s’étendent désormais jusqu’aux vallées ariégeoises avec la voie verte entre Foix et Saint Girons notamment, qui ne cesse de s’agrandir et va vers la réalisation de la véloroute V81 du piémont pyrénéen qui traversera l’Ariège d’est en ouest, du canal du midi dans l’Aude vers Boussens en Haute-Garonne. 

Le département de l’Ariège mène depuis ce début de XXIème siècle une politique volontariste de développement du vélo, qui est aussi une demande de ses habitants et de ses visiteurs. 

D’autant que… la révolution de l’assistance électrique est en train de booster la bicyclette, qui redevient une petite reine à l’aube du 3ème millénaire ! Cette extension technologique du vélo est évidemment d’autant plus appréciable en montagne. Et même pour des usages sportifs : louez un VTT à assistance électrique et vous verrez !